Transformation digitale et survie des entreprises

18 janvier 2021

+52%, +68% et même +800%, telles sont les augmentations respectives des cours de bourse de Netflix, Amazon et Zoom depuis le début du confinement. De nombreuses autres « valeurs confinement » ont connu d’importantes augmentations de leurs valorisations, reflet du monde digital dans lequel nous vivons.

Si nombre d’acteurs digitaux existent depuis des décennies, la force de leur modèle (sans ignorer pour autant leurs faiblesses) n’a eu de cesse de se renforcer pendant la crise du Covid-19, tandis que d’autres industries issues de secteurs plus traditionnels subissaient de sévères déconvenues.

Si les banques centrales et les Etats sont intervenus via différentes séries de mesures de politiques monétaire et budgétaire pour soutenir les secteurs les plus touchés, le digital n’a pas été délaissé pour autant. Les enjeux de souveraineté sur ce sujet se sont exacerbés entre les trois grandes puissances que sont les Etats-Unis, la Chine et l’Europe, avec entre autres la publication par la Commission européenne le 15 décembre dernier, des projets de règlements Digital Services Act (DSA) et Digital Markets Act (DMA). Ces derniers ont pour objectif de garantir une concurrence loyale entre acteurs et lutter contre les contenus illicites ou préjudiciables.

Ces règlements montrent l’importances des défis qui se jouent derrière d’apparents simples services de streaming, de livraisons à domicile ou bien encore de solutions de réunions. Mais on le sait, les enjeux, avant d’être politiques, sont d’abord et avant tout d’ordre commerciaux. C’est ce que révèle l’étude de McKinsey* sur la façon dont le Covid-19 a accéléré la transformation digitale des entreprises. Le mot "accéléré" est faible, puisque le cabinet de conseil estime que la crise a fait gagner sept ans aux entreprises dans leur digitalisation. Si la santé ou les services financiers et professionnels se sont transformés plus en profondeur que l’industrie de biens de consommations emballés, certaines transformations ont massivement été adoptées par les entreprises, à l’image du télétravail. Face à l’urgence de la situation, de nombreux freins ont sauté, tels que l’organisation en silos ou l’obsolescence des infrastructures informatiques.

Fort à parier que très peu d’entreprises reviendront en arrière une fois la crise passée. Car si le digital est affaire d’état d’esprit, il est aussi affaire de méthodologie. Avoir un site en ligne ou être présent sur un réseau social est un bon début, mais ne suffit pas pour être une entreprise digitale.

Le digital recouvre de nombreuses disciplines, trop souvent connues des seuls initiés. Alors qu’associées les unes aux autres, ces différentes disciplines transforment l’entreprise en profondeur et lui permette d’être plus performante et plus durable.

Telle est la raison d’être de Vetted, vous aider, quelle que soit la taille de votre entreprise et de votre problématique digitale, à faire le meilleur choix parmi l’ensemble des acteurs du marché. Que vous cherchiez un cabinet d’avocats spécialiste du RGPD, une solution de data visualisation ou une agence digitale pour votre prochaine campagne de communication, postez votre besoin sur vetted.fr, nous trouvons pour vous le bon expert.

©2021 par vetted

Créé pour les entreprises

  • LinkedIn-Vetted
  • Linkedin-Twitter

Suivez-nous